dimanche 21 avril 2013

Mariage pour tous, une priorité ?

Miaou bonjour.

C'est la crise, le taux de chômage nous impressionne toujours plus, les français dépriment. Mais qui s'en soucie ? Non, le sujet d'actualité le plus politiquement brûlant, c'est le mariage pour tous. L'avenir de tout un chacun sera tellement bouleversé par cette nouveauté ! Entre les pro et les anti, il arrive même que nos députés en viennent aux mains (autre article ici, et encore un plus concis ici). Quel exemple de civilité... Le pays arguant la liberté, l'égalité et la fraternité, dont les citoyens s'accrochent aux moindre prétextes pour trouver un bouc émissaire et lui taper dessus, il est beau tiens. 

Les médias au moins y trouvent leur compte, quoi de plus réjouissant qu'un sujet qui attise la ferveur des spectateurs ? A-t-on le droit de se demander s'ils ne cherchent pas à nous persuader que le moindre détail susceptible de leur apporter de l'audience va changer la face du monde... Ce projet de loi aurait-il eu le même impact sur la population s'il n'avait pas été sur-médiatisé ? Comment peut-on entendre autant rabâcher les mêmes informations dans un monde si vaste ? Le mariage pour tous, ignominie ou avancée humaine, fait beaucoup parler de lui depuis trop longtemps, aux dépends de sujets qui mériteraient tout autant notre attention, même en se limitant à la France.
On en a largement fait le tour maintenant, il serait peut-être judicieux de cesser d'encourager les gens à se taper dessus.


Edit : Tiens, ne serais-je pas la seule à m'indigner du manque de diversité de nos informations ?

2 commentaires:

  1. Mouais. C'est un peu une coquille vide ton article :p (ce qui prouve que quand je te complimente, c'est pas uniquement pour te faire plaisir)

    Ensuite :

    1) C'est à peu près la seule bonne chose que va faire le gouvernement, alors autant la soutenir à fond. Parler en boucle de "la crise", ce grand monstre sous-marin et fantasmé que personne n'a vu et qui sert d'excuses à beaucoup d'actions ignobles, ça ne fera pas bouger les choses dans le bon sens... Les seules "solutions" proposées sont l'austérité et la hausse des taxes, super ! Le système est pourri jusqu'à la moelle, le gouvernement est de toute manière impuissant face au pouvoir de l'argent, on ne le changera pas à coups de réformettes.

    2) Ça peut paraître un peu superficiel (comme le fait de ne plus utiliser le terme "mademoiselle" ou de ne plus demander le genre dans les documents officiels), mais je pense qu'au contraire il s'agit d'un élément important de la lutte contre le sexisme. Oui, j'ai bien dit contre le sexisme, pas l'homophobie. Pourquoi ? L'argument principal utilisé contre le mariage (et surtout l'adoption) pour tous est qu'il faudrait "un papa et une maman pour faire des enfants équilibrés". Sous-entendu, il y a fondamentalement des hommes avec des caractéristiques intellectuelles prononcées liées à leur sexe, des femmes avec d'autres, et il serait très mal de sortir de cette conformité considérée comme "naturelle" et inaliénable. Je ne sais pas si tu te rends compte de toutes les implications idéologiques puis pratiques... C'est justifier toute l'organisation sexiste de la société, que les femmes soient "par nature" plus enclines à faire telle ou telle profession (secrétaire, femme au foyer, etc) et les hommes d'autres (l'informatique et l’ingénierie, au hasard), et ainsi de suite.
    On nous dit : "les homosexuels peuvent bien sûr se marier : avec quelqu'un du sexe opposé !". Bien entendu, comme dans les sociétés d'apartheid les blancs pouvaient se marier avec des blancs, et les nègres avec des nègres. Il s'agit bien de traiter différemment par la loi les femmes et les hommes, de leur donner différents droits selon leur genre (qui est, selon toutes les connaissances scientifiques actuelles, très très majoritairement une CONSTRUCTION SOCIALE) : ceux qui rentrent dans le moule "hommes" peuvent se marier avec celles qui rentrent dans le moule "femme", et réciproquement.

    Donc, oui, cette loi, LOIN D'ETRE PARFAITE, et qui ne représente qu'une étape, est à mon sens d'une importance symboliquement capitale dans la lutte contre le sexisme, le conformisme et pour la Liberté de chacun(e). L'Etat n'a pas à nous dicter qui nous devons être, qui nous devons aimer, à quelles particularités "sexuées" doivent répondre nos enfants.

    RépondreSupprimer
  2. Je suis d'accord avec toi sur pas mal de points, mais ce que je critiquais ici, c'était le fait de tous les jours nous rabâcher "oh tiens y'a eu une nouvelle manif des pro/anti", d'une façon plus ou moins trash pour attirer l'audimat. C'est à mes yeux totalement dénué d'intérêt, et pire ça contribue à accentuer la haine ambiante des uns envers les autres.
    Des gens sont pour, d'autre contres, on a entendu les arguments de chacun et une loi est sortie, il serait peut-être temps de passer à autre chose et d'arrêter d'encourager tout le monde à se taper dessus.

    Evidemment qu'il s'agit d'un sujet important, mais il y en a bien d'autres à travailler. Concernant la crise, il serait peut-être intéressant justement d'en chercher de nouvelles solutions qui ne mettent pas toujours les mêmes dans la merde. Et puis on entend bien peu d'informations sur ce qui peut se passer à l'étranger, à moins que ça ne concerne des français. Je trouve ça très chauvin.

    RépondreSupprimer

Je suis ouverte aux propositions et critiques, cependant veuillez employer une orthographe lisible ainsi qu'un vocabulaire respectueux.