mercredi 12 juin 2013

Monsanto fait le ménage.

Miaou bonjour.

Je m'appelle Monsanto. Insatisfait de ma non unanime domination du monde agricole, je me dois d'y remédier en éradiquant la résistance, quitte à prendre des raccourcis.
Terrence Igram, qui effectuait depuis plus de 15 ans des recherches sur les effets du Roundup sur les abeilles en a fait les frais. En son absence, le Département Agricole de l'Illinois (Illinois Department of Agriculture) a saisi ses abeilles en toute illégalité (un article très concis en français ici). La raison invoquée est une maladie bactérienne, et concernait, étrangement, les abeilles résistantes au Roundup. Le naturaliste affirme, du haut de ses 50 ans d'expérience en apiculture, que ses abeilles n'étaient pas malades. Mais maintenant que les "preuves" ont disparu, il va être difficile d'infirmer cette accusation. Au passage, ses abeilles non incriminées sont également mortes après cette visite imprévue.

Ce n'est pas la première fois que Monsanto se permet d'omettre l'existence de lois. La firme a, entre autre, été accusée de biopiraterie par l'Autorité Nationale de Biodiversité Indienne, et connu quelques soucis dû à une publicité mensongère chez nous concernant, tenez-vous bien, le Roundup !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Je suis ouverte aux propositions et critiques, cependant veuillez employer une orthographe lisible ainsi qu'un vocabulaire respectueux.