lundi 9 décembre 2013

Le temps des éléphants

Miaou bonjour,

Je vous avais déjà parlé dans un précédent article de la recrudescence du braconnage des éléphants et rhinocéros, qui avait atteint de sanglants records en début d'année 2012 avec notamment le massacre de plus de 50% des éléphants de l'une des plus grandes réserves de pachydermes, à savoir le parc Bouba N'Djida,. Ce qui nous a accordé un autre record conséquent, à savoir celui de la plus grande quantité d'ivoire saisie depuis des dizaines d'années. En cause : la culture de certains pays asiatiques confère des propriétés prodigieuses à l'ivoire et la poudre de cornes de rhinocéros, cette dernière étant pourtant principalement constituées de kératine, une substance également présente dans nos ongles et cheveux. 
Faute de réaction de la part des autorités internationales, les parcs victimes du braconnages n'avaient d'autre choix que de lutter à l'aide de leurs maigres moyens (envoyez donc 3 gardes défendre un troupeau contre une armada de braconniers pourvus d'armes automatiques), d'attendre un miracle, ou procéder à la mise en oeuvre de méthodes pour le moins controversées, tel l'empoisonnement des cornes de rhinocéros à Sabi Sand. Mesure bien moins adaptée aux éléphants.

En ce début décembre cependant, le sommet sur la protection des éléphants au Botswana s'est soldé par la signature d'un plan d'urgence contre le braconnage et le trafic de l'ivoire. (Urgence plus d'un an et demi plus tard, soit dit en passant.) Parmi les mesures prises : le renforcement des peines encourues, la sensibilisation des populations vivant avec les éléphants ainsi que des stratégies pour influencer le comportement des consommateurs.
Alors c'est bien gentil tout ça, mais les populations qui vivent avec les éléphants se trouvent généralement dans une situation de précarité. Allez donc dire à un homme qu'il ne doit pas aider les braconniers à localiser des bêtes qu'il considère dangereuses en échange d'un peu de viande gratuite pour nourrir sa famille !... De plus, vous ne pensez pas que les parcs concernés ont déjà depuis longtemps pris l'initiative d'expliquer l'importance de sauvegarder les éléphants à la population locale ? Ils seraient restés là à constater le massacre en se tournant les pouces ? Quand aux "stratégies pour influencer le comportement des consommateurs", j'aimerais bien savoir de quoi il en retourne. De l'information, du genre la vérité, aurait peut-être eu de bons retours. Mais l'emploi des mots "stratégies" ayant pour but "d'influencer" me taraude quelque peu... Ils pourraient tout aussi bien "influencer" les consommateurs à ne plus consommer de poudre issue du trafic illégal, tout en omettant de parler du matériel confisqué, s'assurant un entrée d'argent, que ça correspondrait tout à fait à la description. On veut du concret.
Et puis, d'après 7sur7, il semblerait que pour le moment seuls 6 pays sur les 30 présents auraient déjà signé...
Enfin, j'aurais bien aimé trouver autre chose que des articles tous copiés/collés les uns des autres. Cela ne fait que souligner le manque d'informations réelles et le fait que leur urgence prenne bien son temps pour ramer.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Je suis ouverte aux propositions et critiques, cependant veuillez employer une orthographe lisible ainsi qu'un vocabulaire respectueux.