lundi 26 août 2013

Une fleur à la mer

Miaou bonjour.

Constatez que j'ai mis la même
image que partout ailleurs
Aujourd'hui, c'est la deuxième fois que je tombe sur un article présentant les Cigg Seeds : des filtres à cigarettes "biodégradables" pourvus de graines de fleurs des champs, pour mettre un peu de gaieté sur notre bitume. Les articles vantant ses mérites fleurissent. Cependant, très peu citent leurs sources, et surtout, je n'ai trouvé qu'un seul article semblant se poser de réelles questions sur le sujet.

Tout d'abord, discutons donc de cette "biodégradabilité". A aucun endroit je n'ai trouvé le temps de dégradation estimé. Donc c'est bien joli d'enfermer des graines dans des filtres, mais s'ils mettent quand même 2 ans à se dégrader, il n'est pas certain que la petite subsiste jusque là.

Dans un second temps, puisque aucun test n'est mentionné nulle part, je pense être en droit de me demander si la graine survivra à la fumette. Parce que bon, une graine, ça reste un petit machin sensible à la chaleur, l'humidité et la composition de l'air. Donc la soumettre à une violente variation de ces paramètres, même temporaire, risque de compromettre son intégrité, non ?

Ensuite, la probabilité pour que le mégot soit jeté dans un environnement viable au développement de cette petite chose me paraît plutôt faible. La majorité des populations humaines vit en ville, et les fumeurs jettent leurs mégots sur le bitume. Imaginez donc une pauvre petite graine de fleur des champs, faite pour se développer dans de grands espaces verts peu pollués, qui se retrouve sur du béton, affaiblie par un flux d'air chaud et toxique de plusieurs minutes. Je doute qu'elle ait de grandes chances de germer, et encore plus de donner une plante adulte sans terre à disposition !
Concernant les fumeurs campagnard, eh bien les fleurs des champs sont capables de s'y développer toutes seules et bien mieux sans l'intervention divine d'un mégot.

Autre chose encore, supposons que quelques mégots dont les graines n'ont pas été trop altérées atterrissent miraculeusement dans un grand espace vert assez peu pollué. Citez-moi des exemples de grands espaces verts relativement peu pollués en ville ? Les parcs, mouais, autre chose ? Non ?
Ah ben oui, c'est bien dommage, mais les seuls lieux propices au développement de ces graines en ville, ce sont les parcs (ou éventuellement des rond-points fleuris). C'est bien joli, mais je doute que les communes et leurs agents d'entretient soient particulièrement ravis de voir fleurir des plantes non prévues dans leurs belles pelouses.

Enfin, il est omis absolument partout qu'une graine ne peut germer tout le temps. Car non, une graine, ça ne germe pas en toute saison ! Dommaaaage ! Ça réduit encore de trois quarts les probabilités déjà très faibles qu'une fleur montre le bout de son pistil dans un lieu où elle serait probablement indésirable.

En conclusion, à mes yeux il s'agit juste une pseudo-excuse à la con pour ne pas sensibiliser les fumeurs aux questions environnementales, et pire que ça, leur donner bonne conscience sur de faux prétextes. Merci Ben Forman de nous prouver encore une fois que les industriels n'ont aucune réelle notion d'environnement. L'intention était sympa sinon, mais la prochaine fois, il serait peut-être sage d'en parler avec de vrais professionnels environnementaux avant d'exciter tous nos médias.

2 commentaires:

  1. Surtout que la fumée - toxique - a du tuer la graine : /

    RépondreSupprimer
  2. fumer des graines c'est pas terrible non plus

    RépondreSupprimer

Je suis ouverte aux propositions et critiques, cependant veuillez employer une orthographe lisible ainsi qu'un vocabulaire respectueux.